Vénissieux

 

Ilot du Cerisier

Vénissieux

Outre sa position en plateau, le site des Cerisiers à Vénissieux, est inscrit fortement dans les pratiques «sauvages» du quartier, par les traces du chemin diagonal qui le traverse d’Est en Ouest. Cette disposition qui scinde le site en deux entités permet un décalage intéressant entre deux grands usages complémentaires : l’habitat d’une part, des équipements publics d’autre part.
L’espace public, par l’alternance Nord/Sud qui en résulte, a un rôle majeur de cohérence et de distribution des flux. Il s’agit d’établir le long de l’axe diagonal, des espaces diversifiés qui s’ouvrent d’un côté sur l’avenue Jean Cagne avec le tramway et de l’autre sur l’avenue de la Division Leclerc. En aucun cas il ne s’agit de multiplier les centralités mais d’inscrire cet îlot dans l’épaisseur du tissu urbain recomposé. Le sol en béton désactivé rythmé par des bandes de pierres constitue le socle uniforme de l’ensemble de l’îlot. Pour assurer une bonne lisibilité, la palette végétale contient uniquement des couvre-sols et des arbres tiges, la fleuraison printanière des arbres de Judée représente un événement spectaculaire. Afin de bien différencier les différents usages, le parking se trouve ‘en arrière’, en limite de
propriété. Les féviers d’Amérique qui l’accompagnent constituent le fond d’écran pour les bâtiments et le parvis vu depuis l’avenue.

Maitre d'oeuvre : TN+
Maitre d'ouvrage : Urban Community of Lyon
Directeur de projet : Bruno Tanant
Chef de projet : Andras Jambor
Equipe : TN+ landscape architects mandatory / Engineering : Sotrec
Surface : 1 ha
Budget : 4 M €
Année : 2007/2009
E